1 François Clauteaux est sur le projet Pilote dès 1944



































 3


 EdiFrance.Edipresse  


Fin 1955 début 1956 




G. Troisfontaines
 Georges Troisfontaines est le fondateur de World Production (régie publicitaire des éditions Dupuis) et de World Press, une agence de distribution de bandes dessinées pour différents journaux, dont le périodique de bande dessinée Spirou  il veut les droits d'édition française de Spirou & Bonne Soirée, se basant sur Dargaud pour Tintin en France. 

Georges Troisfontaines resta un anonyme de la Bd, même sous le pseudo de Georges Cel, on ne le connaît guère, il collabora au Journal de Spirou dès 1938, en tenant une rubrique d'aviation puis de marine.




Il scénarisa des histoires courtes et créa en fin des années 1940, l'agence World Press, qui employa de grands noms de la BD belge : Victor Hubinon, Jean-Michel Charlier, Eddy Paape, Albert Weinberg, Jean Graton...




Il fournit aussi une partie des Histoires de l'oncle Paul, il inventa Buck Danny, qu'il confia à Hubinon. Jean-Michel Charlier le remplacera rapidement au scénario.
Géniteur de ce premier couple star de la BD, Troisfontaines en créa un autre, c'est dans son agence que René Goscinny rencontra Albert Uderzo.


 J.M.Charlier travaille pour la World Press, où en plus d'être scénariste il est directeur artistique, pour l'International Press dirigé par Yvan Chéron, le beau-frère de Georges Troisfontaines, c'est également à cette époque qu'il rencontrera Albert Uderzo.







        1956   La légendaire charte 

Suite à la difusion d''une charte élaborée afin de mieux proteger les scénaristes et dessinateurs, et leur donner des droits supplémentaires, G.Troisfontaines évince Charlier, Goscinny,*Hébrard et Uderzo .



Voici , avec son autorisation la Charte provenant des archives personnelles de Phillipe Charlier 









                                                        Au sujet de la charte 

Jean Michel Charlier lui seul en est l'auteur unique, maitrisant le droit il a pu ainsi écrire chaque ligne, lui donnant un texte clair, comprehensible et officiel par le fond et la forme , en voici le brouillon provenant des archives personelles de Phillipe Charlier et avec son autorisation













*Jean Hébrard Directeur  commercial en publicité à worldpress (réintégré par Troisfontaines qui avait trop besoin de lui) connait bien François Clauteaux, il pense à ce dernier pour lui demander de s'occuper de la promotion de Bonnes Soirées, Clauteaux accepte, ce travail les remet en contact.

Nota: un article sur 3 pages avec 5 photos et rodolphe en couverture du n°1753 du 11 septembre 1955  laisse penser que F.Clauteaux eut des contacts avec Bonnes Soirées bien avant cette date .

Nota 2: Goscinny Uderzo et Charlier qui travaillèrent entre 1951 et 1955 pour ce magazine auraient bien pu croiser Clauteaux et furent bien sur en contact avec Hébrard.




La même année

Jean michel Charlier et Albert Uderzo ayant suivi par solidarité René Goscinny renvoyé de  worldpress  , créent avec et *grâce à, Jean Hébrard également remercié, l'agence Edi-France pour la publicité / Edi-Presse pour la presse, leur démarche étant de trouver des industriels de grandes et moyennes  marques qui les financeraient en contrepartie de la publication de fascicules et périodiques publicitaires. 

*Hébrard devenu secrétaire animateur au sein du syndicat des grands couturiers (son beau père en étant le président) hérite par sa mère du Grand Café de la Bourse à Paris, cette position lui donne une assise auprès des banques, il finance le plus gros du projet, leurs locaux se composent de deux bureaux surplombant et appartenant au Grand café de la Bourse, sis 2 rue de la Bourse.
Suit une idée de Charlier, sur la base d'insert d'un supplément bd dans les journaux du week-end  Le Supplément illustré .










Goscinny , Uderzo ,  Morris , Franquin , Peyo  Jijé ,Will ,   Sempé, BoscTetsu , Morez préparent la première planche de diverses séries.Sempé place Le Petit Nicolas qui s'exprime en phylactères, Uderzo et Goscinny créent l'éphémère et Invincible Antoine  Charlier et Uderzo font de même pour Marc Laurent, prototype deTanguy et LaverdureFranquin esquisse un Mimile garçon de bureau futur Gaston Lagaffe, Peyo dessine une petite aventure de science -fiction .
on y trouve un strip étonnant de Morris style série noire.Du raisiné sur les bafouilles 






   Morris  raconte    
J’avais effectivement utilisé la tête de Gabin pour camper le chef de la bande et, Goscinny et moi, nous nous sommes bien amusés, Lucky Luke me prenait beaucoup de temps et connaissait déjà un gros succès ; aussi me suis-je contenté de Lucky Luke pour seule série, contrairement aux autres collègues -.

Les marchands de journaux en kiosque demandent 20 centimes par unité à insérer, un problème de forme pécuniaire se pose et met fin à l'entreprise, le projet s'arrête à une maquette de 4 pages sortie de l'imprimerie Paul  Dupont .







                    Divers contrats exécutés par EdiFrance -Edipresse
Fin 1955

Leur premier travail est une sérigraphie commandée par une boisson non alcoolisée, ils seront aidé sur le plan matériel et technique par les frères Druon.





1955 Livres-disques Philips
































































































































































1956


Ils font en  deux fascicules Format 18.5 x 27 de quatre pages publicitaires financés par les pâtes Milliat Frères , (même genre que Pistolin avec points cadeaux) .


















02 Février 1957 
Ils créent le mensuel Jeannot financé par la publicité des marques (montres Nappey, chocolat Klaus, plastiques Gilac ) et composé de bd, rubriques, récits en couleur,ce dernier cesse au n°12.









Ils reprennent rétrocédé par Worldpress en guise de compensation le magazine Pistolin sponsorisé par le chocolat Pupier, magazine obtenu en échange de *Pistoles, par la suite Pistolin fut également obtenu par abonnement .

*Pistoles monnaie fictive sous forme de petits billets cartonnés de 50..80 et 100 Pistoles placés dans les tablettes de chocolat et dans les produits Jacquemaire et Mère Picon.
Pistolin après une chute des ventes due au nouveau tarif postal périclite,suit un changement de format qui s'avère catastrophique, il disparaît en novembre.















Illustrations dans le magazine Clairon  créé de toute pièce par Edipresse / Edifrance pour  la Sté Fabrique-Union spécialisée dans les jouets en plastique  et gérante de la Samaritaine .


Imprimerie Dupont paris n° d'impression 6.630  Format 21 X 27 cm
 Réalisation Edifrance 2 rue Du Helder Paris 9èm


                                             Sommaire n°0 de Clairon

Couverture        Ferdinand de Lesseps / Dessin d'Al Uderzo.               
Pages  2 à 3     Rosine petite fille modèle /Dessin Martial  texte Charlier
Pages  4 à 7     La vie Héroïque d'Henry Guillaumet  /Dessin Al Uderzo texte Charlier
Pages  8 à 11   Ferdinand de Lesseps / Dessin Al Uderzo texte Charlier
Pages 12 à 15  Antoine Drouot le sage de la grande armée /Dessin Al Uderzo texte Charlier
4éme plat         Fabrique Union Bons cadeaux et abonnements gratuits /Dessin Al Uderzo  












Magazine Pamcoq  n° 11 et 12


Travail provenant de la société EdiFrance avec JM Charlier, Gal et Le Moing dans Magazine Pamcoq pour les vêtements Conchon-Quinette de Clermont Ferrand à la demande du directeur André Dubru . Ce uniquement sur les n° 11 et 12 de Septembre et Octobre 1957 .


N°11






















































N°12

















Edifrance  élabore un fascicule mêlant bd et publicité pour vanter la grande parade du grand cirque de France voir chapitre 3 




Ils illustrent également une publicité de céréales pour petit déjeuner sous la forme d'un album composé  d'un mini-récit écrit par Charlier ou il fallait coller 22 vignettes dessinées par Uderzo , c'est là qu'apparaît le personnage Jim Flockers.
Cet album est quasi introuvable et aucun ne laisse traces de collage ni d'images ( voir  photo n°14 et 30 ) en chapitre 4





Organisé par le syndicat de la margarinerie  Française les voici, accompagnés de Sempé  en quai de seine  port de La Bourdenais sur le bateau "Le Borde Frétigny ", encadrant la visite de sommités Africaines venues vanter en tenue d'apparat la provenance des ingrédients de la margarine.  








Autre syndicat celui de la haute couture dont le secrétaire est Hébrard, Edifrance fera la première campagne pour le prêt à porter.







1958
Déménagement de la rue de la Bourse vers le 2 rue du Helder Paris 9ém pour des bureaux plus spacieux que vient d'acquérir Hébrard.




Uderzo et Goscinny travaillent à Top réalité jeunesse successeur en novembre 1958 du journal Benjamin.
Les temps changent il leur faut vite s'adapter pour trouver un support porteur et rentable car Top est réservé à une jeunesse plus élaborée plus "in"et les bandes dessinées sont appelées à disparaître de son contenu pour laisser place à des rubriques.







Fin 1957  début 1958






La station *Radio- Luxembourg veut lancer un l'hebdomadaire Radio-Télé composé de rubriques, programme tv, et pages de bandes dessinées, Uderzo et Goscinny créent la couverture et un strip nommé "Routine " mais le projet Radio-Télé est abandonné.


J.M.Charlier 
en gagnant fictif pour illustration 












A cette époque dans l'émission *Champion programmée le jeudi de 13h30 à 16h35 et animée par André Bourillon  G.Bertet et J. Ledrain on pouvait écouter deux aventures de fiction reprises plus tard dans Pilote, Bison Noir de Nortier et Nibdeblair Cheveu et Cie de Martial.























Maquette Bison Noir issue de Pilote n°0



Entre la maquette
 de Pilote n°0 (ci-dessus)
et le vinyle tiré de l'émission
 ( ci-dessous) 
On constate une
 inversion au niveau du titre
Une erreur entre
 les faces de la pochette
 Nibdeblair and co   /
/  Nibdeblaire et Cie



En Août 1958 un roman photo sur 6 pages de Cheveu Nibdeblair et compagnie fut inséré dans le magazine Champion
Ce dernier faisant partie intégrante de l'almanach 1958 de Radio Télé Luxembourg






 Retrouvez Champion en  chapitre 3   



Ce blog en fait n'en est pas un il fonctionnerait  plutôt comme un site.
Les chapitres sont figés et immuables mais remis à jour quasi quotidiennement sans re-datation .
Pour cela revenez de temps en temps et vous trouverez de nouvelles infos, photos et documents qui auront enrichies ce "Blog"

Ici rien de mercantile,que se soit par un tiers ou par moi même, il n'y a rien à vendre, rien à négocier .
Vous ne trouverez que de l'information gracieusement destinée à la transmission de belles choses qui ont faites rêver plusieurs  générations de lecteurs,ces derniers dont je fais partie ayant atteint aujourd'hui l'âge de la nostalgie.  
Ma démarche vise à rafraîchir cette nostalgie et susciter curiosité et engouement chez nos juniors qui n'ont pas connu cette formidable époque .
Je vais essayer de vous faire partager le cheminement de ceux qui ont pris part à l' aventure Pilote , les raisons de leur rencontre et leur association.
Le tout agrémenté de documents rares mais toujours volontairement incomplets pour en éviter toute exploitation .
Si un dessin, une photo, du texte,une retranscription ou autre vous portait atteinte, je le supprimerais .
Il vous suffit pour cela de m'en donner la raison  par le biais de cette @dresse mail:  joli.jojo@laposte.net 
Adresse où vous pouvez également transmettre des erreurs,anomalies ou anachronismes que vous auriez  pu détecter.




5 commentaires:

  1. Superbes documents

    RépondreSupprimer
  2. Un travail de bénédictin, le résultat est passionnant. Comptez-vous poursuivre au delà du numéro 1 du journal ? (Je suis moi aussi né en 1959, comme vous, et comme Astérix...)
    Félicitations !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La réponse est en fin de chapitre 14
      Merci et très cordialement votre

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer

Vous venez de visiter ce blog , vous a t'il plu, qu'en pensez vous sincèrement ?
Prenez une minute pour me le faire savoir... merci